vendredi 16 juin 2017

Sainte Clotilde


Source:
Iconographe orthodoxe japonaise Fusako TANIGUCHI


Vie de notre mère parmi les saints
Clotilde, 
(545)
épouse du roi Clovis
Fête le 3/16 juin

La douce princesse Clotilde (germanique hlod, « gloire » et hild, « combat »), fille de Chilpéric, roi des Burgondes, naquit à Genève vers 474 ou 475. Lorsque son père fut assassiné par Gondebaud, roi arien, et qu’elle fut sa captive,  elle garda sa foi orthodoxe. 

Ayant entendu parler de sa beauté et de son caractère aimable, Clovis, roi des Francs, envoya un émissaire à Genève pour demander sa main à Gondebaud qui ne put la lui refuser.  

Devenue reine des Francs en épousant Clovis vers 493 à Soissons, elle contribua, par sa douce persuasion à le convertir au christianisme orthodoxe. Il fut baptisé avec sa sœur Alboflède lors d'une fête de la Nativité du Christ, entre 496 et 499.

En 524, après la mort de Clovis, et à la suite du décès d’un de ses fils, Clodomir, elle se retira en oraison auprès du tombeau de Saint Martin de Tours. Veuve très pieuse, Clotilde fonda plusieurs établissements religieux : deux édifices sont attribués à cette reine : la basilique Saint-Germain d'Auxerre, dont des recherches archéologiques ont attesté que l'aménagement datait de l'époque de la pieuse souveraine. 

Elle fit ériger un oratoire dédié à Saint Georges près de Chelles. A la fin de l'Histoire des Francs, au Livre II, aint Grégoire de Tours lui attribue l'origine de l'abbaye royale Saint-Martin de Tours.
Elle finit sa vie dans la piété. Toujours priant au tombeau du saint hiérarque Martin de Tours, elle  eut la révélation qu’il lui restait trente jours à vivre. Elle les mit à profit pour se préparer à sa naissance au Ciel et mourut, le 3 juin 545. Elle fut ensevelie à Paris, aux côtés de son époux Clovis et auprès de ses parents, par son fils Childebert dans le sacrarium (sacristie) de la basilique des Saints-Apôtres, qui sera un jour l’abbaye de Sainte-Geneviève, qu'elle avait contribué à fonder.

Sainte Clotilde, prie Dieu pour nous !
*
Ton 1 
Tropaire à sainte Clotilde, reine,
(Natalice en 545 A.D.)

Epouse de Clovis que tu as converti,*
Tu fus veuve et tu vis tes fils se déchirer.*
Alors tu te retiras en ville de Tours,*
Auprès du tombeau du saint évêque Martin.*
Et tu finis ta vie dans la paix du Seigneur.*
Sainte Clotilde, prie-Le pour notre salut!

Claude Lopez-Ginisty

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire