mardi 24 janvier 2017

11/24 janvier, Saint Ynnemod



Vie de notre père parmi les saints
Ynnemod (aussi appelé Hymnémode),
higoumène d’Agaune (Saint-Maurice)
(  516 A.D.)
Fête le 11/24 janvier

Saint Ynnemod fut un des grands higoumènes de l’abbaye d’Agaune en Valais. On ignore sa date de naissance. Il était au monastère de Grigny près de Vienne en Dauphiné quand il vint à Agaune (l’actuel Saint-Maurice) à la demande  unanime des évêques du Concile d’Agaune qui le nommèrent higoumène du monastère qui avait été richement doté par le saint roi martyr Sigismond.

La Chronique du martyrologe de l’Abbaye, parle ainsi de lui : « Ynnemod fut un homme d’une patience, d’une piété et d’une science admirables. Les Pères du Concile d’Agaune, pleins d’admiration pour sa sainteté  et sa douceur, lui confièrent le gouvernement de l’église d’Agaune. Il réunit les 900 moines (!) dans la maison du Seigneur et les établit sous une seule règle. Il se montrait en tout saintement occupé à plaire à Dieu, [à] se sanctifier de plus en plus et [à] grandir chaque jour dans la science du salut. »

Il organisa les moines du monastère en cinq chœurs, chargés de la récitation perpétuelle du Psautier, psalmodie continuelle  qui avait été fondée par le pieux roi martyr Sigismond pour la louange perpétuelle (laus perennis) ainsi que cela se pratiquait à Constantinople au Monastère des Acémètes (id est ceux qui ne dorment pas), sous l’égide de saint Marcel. Cette laus perennis se déroulait sans interruption jour et nuit.

De même que saint Marcel ( 485) joua un rôle important au Concile de Chalcédoine qui définit la divino-humanité du Christ contre l’hérésie monophysite, saint Ynnemod combattit avec un zèle infatigable l’hérésie arienne qui faisait d’importants progrès, et menaçait l’Orthodoxie en Valais.

Sentant sa fin sur la terre des vivants approcher, il assembla les moines autour de lui et les exhorta à vivre dans l’amour les uns des autres selon l’injonction du Christ. Il naquit au Ciel le onzième jour de janvier de l’an de grâce 516. S’il passa seulement sept mois comme higoumène du saint Monastère d’Agaune, son œuvre pieuse fut souvent louée après sa naissance au Ciel par ceux qui lui succédèrent.
Saint Ynnemod, prie Dieu pour nous !


Ton 1

Tropaire à saint Ynnemod, higoumène d'Agaune,
(Natalice en 516 A.D.)


Tu étais moine au monastère de Grigny*
Lorsque ta réputation de grande piété*
Te valut de recevoir du Christ la fonction*
D'higoumène de la sainte abbaye d'Agaune.*
Tu y maintins la louange perpétuelle,*
Et tu combattis la male hérésie d'Arius.*
Saint Ynnemod, prie Dieu d'avoir pitié de nous!

*

Claude Lopez-Ginisty


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire